Publications

Using Art to Teach Entrepreneurship and Help Students Unlearn: Empirical Evidence of Efficiency of the Approach

Dans cette recherche, nous avons utilisé l’approche du bien-être selon Amartya Sen pour étudier l’enseignement de l’entrepreneuriat. Une telle grille de lecture permet de recentrer l’enjeu des formations sur le développement de connaissances, de compétences et d’attitudes qui augmentent la liberté réelle des étudiants à mener les vies qu’ils désirent vivre. Pour appréhender ces enjeux, nous avons déterminé deux facteurs importants : les inégalités entre participants, appréciées par les différences de genre, et les valeurs des étudiants, mesurées par le désir de développer certaines compétences entrepreneuriales. Nous avons empiriquement étudié leur relation avec l’auto-efficacité entrepreneuriale multidimensionnelle dans le cadre d’un programme d’entrepreneuriat. Nous avons montré qu’avant le début du programme, les étudiantes ont une auto-efficacité significativement plus faible que les étudiants dans le cas de certaines compétences directement liées à la création entrepreneuriale, alors que pour d’autres la disparité était pratiquement non-existante. Dans la moitié des cas où la disparité était significative elle a persisté jusqu’à la fin du programme. Avoir un profil commercial a eu l’effet opposé selon le genre de l’étudiant : cela a mené à une plus forte auto-efficacité pour les garçons et à une plus faible auto-efficacité pour les filles. Nous avons avancé l’idée selon laquelle ces disparités liées au genre existent en raison de la domination du milieu entrepreneurial par les hommes, ce qui aboutit à divers stéréotypes influençant l’évaluation de l’auto-efficacité

  • facebook
  • linkedin
  • twitter
  • google+

Abonnez vous à notre Newsletter