Umalis Group

LE PORTAGE SALARIAL AU SERVICE DES “SLASHEURS”

Le terme “slasheur” vient du signe typographique “slash” ou “/ “ qui sépare des éléments. Ils représentent en France plus de 4,5 millions d’actifs. Ce nouveau profil de travailleurs indépendants symbolise des passionnées par plusieurs univers professionnels et qui ont décidé de ne pas faire de choix. Le portage salarial est une forme de travail innovante qui permet d’associer la liberté de l’indépendant avec le statut de salarié et répond à cette évolution de multi-activité professionnelle.

Un besoin d’accomplissement et d’épanouissement

Si au départ, les “slasheurs” sont plutôt issus de la génération Y (20-35 ans et issus du monde d’internet) leur profil ne cesse d’évoluer. Le constat est clair depuis plusieurs années. Ceux qui ont réussit à trouver un meilleur équilibre sont principalement issus des populations dites « seniors ». Les quarantenaires et quinquagénaires sont particulièrement attirés par cette tendance mais avec un objectif différent : “l’accomplissement”. Une attente et une priorité qui visent à sortir d’une condition purement matérielle pour atteindre l’épanouissement.

Une volonté d’entreprendre et de donner du sens

La volonté d’entreprendre fait également partie de leurs motivations. En effet, de nombreux professionnels sont aujourd’hui en quête de flexibilité et d’autonomie, ce qui les pousse souvent à abandonner le salariat pour démarrer leur propre activité. En effet, face au marché du travail si fluctuant , multiplier les activités pour joindre les deux bouts financièrement parlant n’est pas nouveau. Selon une étude de l’emploi menée en 2015, c’est un choix pour 64 % des “slasheurs”, qui ont choisi de multiplier les chances de s’épanouir et de ne laisser aucune place à la frustration.
Ce phénomène touche une nouvelle catégorie de travailleurs, plus diplômés. De plus en plus de jeunes diplômés et cadres désillusionnés par le schéma traditionnel choisissent de rentabiliser leur passion pour donner du sens à leur vie professionnelle.

Une bonne réponse : le portage salarial

Tandis que le statut d’indépendant est de moins en moins plébiscité, le portage salarial attire quant à lui de plus en plus de professionnels autonomes. Apparu au milieu des années 80, ce dispositif permet en effet de travailler de manière totalement autonome tout en bénéficiant de la couverture sociale du salariat. Les professionnels se sentent ainsi moins seuls, ce qui leur permet d’exercer leur activité plus sereinement, sachant qu’ils bénéficient d’un accompagnement sur lequel ils peuvent compter. Mais aussi et surtout, ce dispositif leur permet de donner du sens à leur objectifs professionnels.

Atteindre l’indépendance et la liberté professionnelle sans risques

Le désir d’indépendance professionnelle grandit au sein de la population active et les périodes de crise comme durant l’épidémie du COVID en France n’ont pas freiner cette envie bien au contraire. Depuis quelques années déjà, un nombre sans cesse croissant de salariés expriment le souhait de devenir leur propre employeur et de travailler avec davantage d’autonomie. Le portage salarial reste le meilleur tremplin pour sa reconversion professionnelle tant pour les hommes que les femmes.  

Selon l’INSEE, d’ici 2022 on estime que 30% à 35 %  des travailleurs seront indépendants. Comme le contrat de projet actuellement aborder lors les discussions du gouvernement sur la réforme du Travail, le portage salarial est idéal pour les “multi-actifs” en quête d’épanouissement professionnel et personnel. 

Le portage salarial par sa forme de travail atypique et innovante séduit de plus en plus tous les types de métiers et professionnalisations d’entreprises. Il permet à des professionnels autonomes d’exercer leur activité librement sans les contraintes et les risques de la création d’entreprise ou d’un statut plus précaire. Ouvert à presque tout le monde que vous soyez Cadre junior, formateur, manager de transition, porteur de projet, consultant expatrié ou encore cadre sénior à la retraite, vous pourrez opter pour ce statut tout en profitant d’une couverture sociale intégrale.

la Fédération nationale du portage salarial (FEPS) a notamment en partenariat avec l’Observatoire du travail indépendant (OTI) interrogé ses entreprises adhérentes afin d’établir le baromètre 2021 du portage salarial. Cette enquête, menée de janvier à mars 2021, met en lumière cette nouvelle forme d’emploi qui s’affirme de plus en plus comme la solution la plus pertinente pour celles et ceux qui cherchent à entreprendre librement.

 

L’essor et les prévisions du marché du portage salarial 

Même coûteux, le marché du portage salarial se porte bien. Destinés aux travailleurs indépendants, jeunes diplomés, cadres et séniors : près de 50.000 « portés » (qui n’exercent pas forcément à temps plein) génèreraient un chiffre d’affaires de 450 millions d’euros et 10 milliards à l’horizon 2020.

La France compte en 2022, 100 000 portés et ce chiffre sera multiplié par 6, soit 600 000 portés à l’horizon 2025 ! Le chiffre d’affaires généré en 2019 a été estimé à 1,3 milliards d’euros. 63% des salariés du privé envisageraient le portage salarial en période de chômage. 42% des salariés de moins de 30 ans se voient utiliser la formule durant leur carrière professionnelle.

Dans le cadre de son étude sur le marché du portage salarial, la FEPS a rédigé plusieurs propositions pour permettre au portage salarial d’atteindre son plein potentiel d’ici 2030.La prospective est une des missions de la Fédération des entreprises de portage salarial.

Le barometre 2021 du portage salarial met en avant les points suivants :

  • Une féminisation renforcée : Avec 54 % de salariées portées en 2020, le portage salarial assure aux femmes ayant fondé une famille un retour rapide à l’emploi ou une reconversion professionnelle facilitée.

 

  • Un statut adaptée aux jeunes comme aux séniors: Le portage salarial confirme être un dispositif efficace de lutte contre le chômage des séniors, avec plus de 50 % des salariés portés ayant au moins 50 ans. L’année 2020 révèle cependant une attirance accrue des plus jeunes envers ce statut protecteur.

 

  • Un ascenseur social efficace : Le portage salarial permet de devenir cadre en quelques années, favorisant ainsi la progression socio-professionnelle. On comptabilise actuellement 41 % de salariés portés techniciens ou agents de maîtrise pour 59 % de salariés portés cadres. En 2019, les ETAM ne représentaient que 34 % des salariés portés, pour 66 % de cadres.

 

  • Un mode de travail agile : Les salariés portés peuvent exercer leurs compétences dans toute la France comme à l’international. Après avoir été longtemps concentrées en Ile-de-France, ce sont désormais 37% des missions qui sont réalisées dans nos régions, notamment par une plus forte envie de mobilité des actifs et des nouveaux besoins liés aux transitions écologique, numérique et sociale.

Lire l’article complet : https://www.umalis.fr/le-portage-salarial-la-liberte-partagee/

Umalis Group  : des offres innovantes et adaptées à tous

Depuis sa création en 2008, Umalis Group a bien su imposer sa présence sur le marché du portage salarial en France pour les cadres et a su se démarquer de ses concurrents. La particularité se distingue par sa crédibilité, son sérieux et les offres qu’elle propose à ses salariés portés, cadres ou non cadre. A l’écoute des besoins d’épanouissement et de valorisation des consultants, Nous innovons par des offres adaptées et modulables permettant à tout professionnel indépendant d’exercer librement son activité dans un cadre professionnel serein et sécurisé.

Concurrentielles et bien étudiées, ces offres englobent un ensemble d’avantages considérables allant depuis la gestion administrative de vos contrats de missions jusqu’à l’accompagnement et l’appui personnalisé durant la réalisation de votre prestation.

En savoir plus : sur l’offre Umalis

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Poursuivez votre lecture

Rappelez moi
+
Rappelez moi!